8. F7. Pourquoi cre?er une Commission municipale des droits humains. L’exemple de Mexicaltzingo

Si les initiatives à la carte et les programmes de promotion de certains droits humains très ciblés, adoptés par les communes, constituent déjà un premier pas important, la mise en œuvre effective d’une politique des droits de l’Homme dans la ville dépend en grande partie d’une approche globale et à long terme, qui traverse l’ensemble des activités et des compétences communales.

Cette approche, qui reste l’exception, s’est concrétisée, dans un certain nombre de pays, par la mise sur pied de Commissions municipales des droits humains.

Ce modèle est particulièrement développé en Amérique latine, où les Commissions municipales s’inscrivent dans le cadre des activités de Commissions nationales des droits humains. Il a également été adopté par certaines villes européennes, comme à Graz (Autriche) ou Lyon (France).

| | | Next → |