2. F1. L’eau, un bien commun inestimable

En juillet 2010, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution déclarant que le droit à une eau potable, salubre et propre, est un «droit fondamental, essentiel au plein exercice du droit à la vie et de tous les droits de l’Homme».

En 2017, près du tiers de la population mondiale, soit 2,1 milliards d’habitants, n’ont toujours pas d’eau potable à domicile. Et parmi ceux-ci, 263 millions vivent à plus de 30 minutes à pied du point d’eau le plus proche et 159 millions continuent à boire de l’eau non traitée, puisée directement dans des cours d’eau ou des lacs, alertent l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’UNICEF. dans un rapport commun publié en juillet 2017.

Dans les pays en développement, les femmes parcourent donc encore souvent de longues routes pour s’approvisionner en eau à une source ou à un puits collectif. Et même dans les grandes villes, des poches de pauvreté subsistent où les logements ne sont reliés ni au réseau de distribution d’eau, ni à l’égout.
| | | Next → |