3. F2. Dublin One City, One book

La ville de Dublin, sacrée Ville Unesco de la littérature, est fière de ses traditions littéraires: quatre de ses écrivains ont été lauréats du Prix Nobel de Littérature (William Butler Yeats, George Bernard Shaw, Samuel Beckett et Seamus Heaney). De nombreux autres, comme Oscar Wilde ou John Banville, confèrent à Dublin un cachet intellectuel inédit. Comme le dit la romancière dublinoise Ann Enwright, «Dans beaucoup de villes, les gens brillants sortent de chez eux pour gagner de l’argent, à Dublin, ils rentrent chez eux pour écrire des livres».
Pour célébrer cette tradition, mais aussi pour promouvoir la lecture le plus largement possible au sein du grand public et faire de la littérature un élément du lien social, le Conseil municipal a lancé en 2006 l’initiative “Dublin : une ville, un livre ”, en coopération avec le quotidien de qualité The Irish Times, la maison d’édition Penguin Books et les bibliothèques municipales.
Chaque année, en avril, les Dublinois sont invités lire le même livre. Durant tout le mois, des événements gratuits sont organisés dans les bibliothèques, à l’université, dans des cafés, pour discuter de ce livre et de son auteur. Parmi les livres sélectionnés figurent ceux de grands écrivains classiques comme Les Voyages de Gulliver, de Jonathan Swift, Le Portrait de Dorian Gray, d’Oscar Wilde, ou Dracula, de Bram Stoker ; mais on y trouve aussi des oeuvres plus contemporaines, comme Ghost Light de Joseph O’Connor.
L’une des raisons du succès réside dans la «dublinité» des auteurs, qui permet d’établir une réelle proximité avec le public et des interactions avec l’histoire de la ville. La popularité de l’événement est également liée aux événements d’art de la rue qui, au cours du mois d’avril, célèbrent l’auteur, illustrent le thème du livre et incarnent ses principaux personnages. En d’autres termes, les créateurs de ce projet ont réussi à en faire un événement pour tous, même pour ceux qui ne participent pas à la lecture commune. «Nous avons enlevé des griffes des critiques littéraires et des professeurs d’université le droit et le plaisir de lire», s’amusait un participant, tout heureux de relire ou de découvrir un livre et de partager ses passions et ses critiques avec des amis, mais aussi avec de parfaits inconnus.
En 2010, plus de 10 000 personnes ont pris part aux événements publics organisés dans le cadre de cette initiative, sans compter ceux qui l’ont suivi sur les réseaux sociaux.

Source & pour en savoir plus

Le site du projet “Dublin : une ville, un livre” : www.dublinonecityonebook.ie

Dublin UNESCO City of Literature,
Dublin City Libraries, 138 – 144 Pearse Street,
Dublin 2

T: 353 1 674 4809
Email: cityofliterature@dublincity.ie

Les Villes Unesco de la littérature

L’Unesco octroie ce titre aux villes qui font un effort particulier en faveur de la littérature. Ces villes doivent à la fois être des endroits de création, d’étude, d’édition, de traduction et de diffusion des œuvres littéraires. Trois autres villes à ce jour en font partie : Edinbourg, Iowa City (Etats-Unis) et Melbourne (Australie). Ce programme fait partie du Réseau Unesco des Villes créatives
http://portal.unesco.org/culture/fr/ev.php-URL_ID=36746&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

A la suite de sa nomination comme Ville Unesco de la littérature, la ville de Dublin a créé un site, Dublin City of Literature, qui présente la richesse littéraire de Dublin et la manière dont la ville la met en valeur.
www.dublincityofliterature.ie/dublinliterary.html?d6f9900c6abf5559408ec51f5523a7ea=f322e5385e1ba91beb156b91226de385

En bref d’autres actions concrètes

 

 

Nantes : l’art en partage

La ville promeut des projets de “ création partagée ” dans des quartiers défavorisés en organisant la collaboration entre, d’un côté, des habitants “ amateurs ”, en particulier des jeunes et des personnes défavorisées, et, de l’autre, des artistes professionnels, dont certains en résidence. Cette action, gérée par le Département culturel en coordination avec les services Jeunesse, Enseignement, Affaires sociales, etc., vise à « favoriser la rencontre de la population avec le fait artistique, assurer l’équité d’une offre diversifiée sur le territoire nantais et créer du lien social ».
Parmi les projets déjà réalisés ou en cours : la création de costumes à partir de déchets et l’organisation d’un défilé de mode ; la réalisation d’un feuilleton sur la reconversion de l’ancien quartier industriel et portuaire de l’île de Nantes ; l’écriture et l’enregistrement d’un CD de chansons sur le thème de l’écologie ; la création de carnets de voyage (dessins, photos, textes, accompagnés d’un CD audio), à partir d’histoires de familles d’origine étrangère.

http://www.nantes.fr/creations-partagees

Eurocities :
Les bonnes pratiques de l’accès à la culture

En 2010, l’association Eurocities, un réseau de 140 grandes villes européennes, a publié une brochure présentant une vingtaine de bonnes pratiques des villes en faveur de l’accès à la culture.
Access to culture : Collection of good practices throughout Europe, 2010, 28 pages. Disponible sur: <http://www.eurocities.eu/main.php> (cliquer sur l’onglet Culture, Documents, puis sur « Access to culture… »).

à remplacer par :

L’association Eurocities, un réseau de 140 grandes villes européennes, présente différentes réalisations:

http://www.eurocities.eu/eurocities/case-studies-list&sector=issPXRD-8L7HMK

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*