4. F3. Crisnée (Belgique). Créer la confiance par une information communale transparente

Estimant qu’une information transparente est capitale pour créer un sentiment d’appartenance à la commune et un climat de confiance entre les habitants et leurs élus, Philippe Goffin, le Bourgmestre de Crisnée, a fait de l’information des citoyens une de ses priorités.
Sa politique de communication recourt à une large palette de moyens, des plus originaux aux plus classiques. Du côté des premiers, on retiendra la « Zone SMS ». Placée à la sortie de l’autoroute, juste à l’entrée de la commune, elle est équipée d’une structure métallique basse. Plantée dans un talus, celle-ci sert de support à de grandes lettres d’un demi mètre de hauteur, qui forment des messages très courts, destinés à informer les habitants au sujet d’événements se déroulant dans la commune ou à les sensibiliser concernant des thèmes liés à la santé, à la sécurité ou à la préservation de l’environnement. «Certaines communes recourent à des panneaux éclairés, qui réclament de l’électricité, nous explique le bourgmestre. (1)  Notre système est économique et parfaitement écologique, puisque nous utilisons de grandes lettres peintes en rouge et insérées simplement dans des rails. Chaque jour, environ 7000 véhicules passent par la « Zone SMS », ce qui en fait un endroit stratégique en matière de communication.» Une belle manière de transformer en opportunité une route à grand trafic, a priori plutôt perçue comme une nuisance.
Autre exemple d’utilisation créative de l’espace public pour faire passer un message : l’installation, sur le rond point des citoyens, de bougies géantes, conçues en PVC et éclairées, pour soutenir l’action d’Amnesty International.
«Il faut dépoussiérer la communication communale», affirme M. Goffin. Et en la matière, faites lui confiance! N’avait-il pas imaginé, il y a quelques années d’enfiler un préservatif géant sur une ancienne borne romaine en pierre de trois mètres de haut, qui trône dans la commune? Parfait pour sensibiliser les automobilistes aux dangers du sida, lui semblait-il. Cependant, tous les élus n’étant pas convaincus de la pertinence de l’idée, il l’avait abandonnée.
Du côté des moyens plus classiques, une lettre mensuelle est envoyée par la poste à tous les habitants. «Il y a dix ans, lorsque j’ai été nommé bourgmestre pour la première fois, j’ai fait le pari d’adresser chaque mois un courrier à tous les citoyens de Crisnée, pour leur raconter la vie de la commune. Et je m’y suis tenu, jusqu’à aujourd’hui! Mes lecteurs les plus assidus sont essentiellement des pensionnés.»
Les jeunes ne sont pas oubliés non plus: les TIC (technologies de l’information et de la communication) sont largement utilisées à Crisnée, sans leur être réservées toutefois, puisque les aînés sont nombreux à avoir suivi une formation à l’informatique, organisée par le pouvoir local.
Sur le site Internet de la commune, une information par jour et une vidéo par semaine sont postées. Les Conseils communaux y sont également diffusés – en direct – depuis un an et demi. Résultat ? «Plutôt positif ! Nous avons réussi à fidéliser un certain public et enregistrons environ 200 visites par jour, pour une population de quelque 3000 habitants!», précise le bourgmestre. Il faut dire que les campagnes de sensibilisation en ligne sont parfois très fortes. Allez voir sur le site de la commune, certaines vidéos valent vraiment le détour!

Note

(1) Interviewé par Anne-Marie Impe par téléphone, le 16 novembre 2010.

Contact & pour en savoir plus

Site officiel de la commune de Crisnée
Contact
Administration communale
Tél. : 019 33 83 90
Courriel: info@crisnee.be

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*