2. F1. Trois questions a? Bernard De Vos, Délégué Général aux droits de l’enfant en communaute? française de Belgique

1. Qu’attendriez-vous des communes, comment pourraient-elles mieux mettre en œuvre les droits de l’enfant, tels qu’ils figurent dans la convention internationale qui leur est consacre?e ?

La Convention des droits de l’enfant recouvre un ensemble de droits assez divers qui peuvent être regroupe?s en trois grandes cate?gories que l’on appelle les “ trois P ” pour Prestation, Protection et Participation. Chacun des droits contenus dans la Convention consacre soit un service auquel les enfants ont droit (droit a? l’e?ducation, droit a? un nom, a? la sante?, a? la culture…), soit une protection particulie?re (droit d’être prote?ge? contre la torture, l’exploitation, droit a? une vigilance spe?ciale pour les enfants place?s…), soit le fait qu’ils peuvent participer aux de?cisions qui les concernent ainsi qu’aux de?cisions qui concernent la vie de la socie?te? en ge?ne?ral (liberte? d’expression, liberte? d’association…).
Les communes, une des institutions les plus proches de la vie quotidienne des enfants, peuvent jouer un rôle essentiel dans la mise en œuvre des droits de l’enfant, notamment en veillant a? se doter de services (accueil de la petite enfance, e?coles, bibliothe?ques, ludothe?ques, clubs sportifs…) en suffisance par rapport au nombre d’enfants pre?sents sur leur territoire. Les questions de mobilite?, d’environnement, d’accessibilite? pour les enfants porteurs de handicap par exemple, doivent aussi faire l’objet de politiques volontaristes de la part des communes.
Enfin, il convient, pour l’ensemble des politiques mene?es, que les communes donnent la possibilite? aux enfants de s’exprimer et qu’elles tiennent compte de leur avis au sujet des questions les concernant.
Les communes peuvent être ” amies des enfants ” en s’engageant a? rendre la vie quotidienne des enfants respectueuse de leurs droits.

2. Pourriez-vous citer quelques bonnes pratiques que pourraient initier les communes pour lutter plus spe?cifiquement contre l’exclusion, la violence ou le de?crochage scolaire ?

| | | Next → |